Accueil du site > Acteurs et actions > PTF du CRR-MC > Programme d’aménagement hydro agricole de Protos - Bénin

Programme d’aménagement hydro agricole de Protos - Bénin

Le Programme d’Aménagement Hydro-Agricole de PROTOS au Bénin vise à renforcer les capacités des organisations paysannes et des acteurs d’appui, pour accroître les productions vivrières (maraîchage, riziculture). Ce Programme renferme trois projets à objectifs et méthodologie similaires : PAHA, financé par le Fonds Belge de Survie, ROPAHA (en cours de clôture) et FAPAHA (initié en janvier 2010) financés par l’Union Européenne.

L’objectif global du programme est de « contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la situation économique des populations vulnérables du Mono/Couffo et de l’Atacora/Donga ».

L’objectif spécifique est que ’’la production et les revenus agricoles issus des zones humides du Mono/Couffo et de la Donga/Atacora soient augmentés et diversifiés de façon durable et reproductible.’’

Zones d’actions

CouffoMono Atacora-Donga
Aplahoué Lokossa Tanguiéta
Klouékanmé Bopa Matéri
Lalo Houéyogbé Péhunco
Dogbo Grand Popo Djougou

Quelques chiffres clés

PAHA : 1.682.077 €, durée : 5 ans (2007 - 2012)
ROPAHA : 895.108 €, durée : 3 ans (2007-2010)
FAPAHA : 1.410.805 €, durée : 22 mois (2010- 2011)

Figure 1
Figure 2

Aspect Genre

Le projet touche environ 240 femmes rizicultrices ou maraîchères – soit environ 47% de la population cible.
- 28% de femmes dans les Conseils d’Administration
- 35% de femmes dans les Bureaux

JPEG - 23.5 ko
rizicultrice

Aspect EMPOWERMENT

Par sa densité de population très élevée (200 hab/km²), le Mono-Couffo constitue une poche de pauvreté par la faible disponibilité des terres. L’aménagement des bas-fonds peu exploités est une réponse adaptée. L’Atacora-Donga souffre d’une situation pédo-climatique rendant l’agriculture fortement dépendante des aléas climatiques.

Des aménagements des bas-fonds permettant une meilleure rétention des eaux tendent à réduire ces aléas.

Distribution de l’insécurité alimentaire (milieu rural – AGVSAN, 2009)
Mono-Couffo Atacora-Donga National
33% - 27 % 29% - 19 % 12%
JPEG - 29.7 ko

Méthodologie et mode d’intervention

L’approche employée dans le cadre de ce projet repose sur un double concept :

  • la Maîtrise d’Ouvrage déléguée aux Organisations de Producteurs
  • l’approche multi-acteurs

Figure 3

Unions Régionales de Producteurs  : assument pleinement le rôle de Maître d’Ouvrage

Ces Organisations de Producteurs faîtières négocient, contractualisent et suivent les actions des autres acteurs. Elles assurent également la gestion administrative et financière du projet.

L’URP Mono-Couffo a bénéficié d’une collaboration plus longue avec PROTOS (Phase Pilote du projet : 2002-2006), et dispose donc d’une structuration plus forte.

Dans l’Atacora/Donga, l’URP s’est créée au début 2007. Aussi cette organisation n’apparaît-elle pas encore aussi structurée que son homologue du Sud-Bénin.

Organisation de Producteurs des filières Riz et Maraîchage : comme appui conseil technique

Ces structures d’appui aux filières sont incontournables, du fait de leur représentabilité par rapport à la base.

Ce sont toutefois de jeunes structures qui ont démarré leurs activités en début 2007. Le président et quelques agriculteurs/formateurs s’occupent des activités d’encadrement des groupements.

Ces acteurs sont contractualisés par les URP pour l’appui-conseil et la formation des producteurs

PROTOS : coordinateur et représentant du Bailleur PROTOS veille au bon déroulement du programme, en tant que coordinateur de l’action et garant de qualité. PROTOS donne un appui-conseil à tous les acteurs, et en particulier l’URP.

Partenaires stratégiques : Appui méthodologique et technique Tant la Cellule Bas-Fonds que les CeRPA ont une connaissance pointue des bas-fonds des communes d’intervention. De ce fait, ils font partie du Comité de Pilotage Régionale, guident dans les choix des sites où intervenir et sur les types d’aménagement

Les ONG d’Intermédiation Sociale : pour catalyser les actions de terrain

Ces ONG, contractualisées par l’URP, jouent un rôle de facilitateurs pour toutes les actions de terrain menées par le projet. Par exemple, lors des aménagements de bas-fonds, qui demandent une bonne motivation et organisation des producteurs, ces ONG sensibilisent ces derniers et tendent à lever les éventuels blocages.

Mono/Couffo Atacora/Donga
A2D, CIRAPIP, GADD et GRADID PELCA-Bénin et ERAD
Les autres acteurs (Bureau d’étude, Consultants, Entreprises, …) : pour répondre à des besoins spécifiques

Répondant à des appels d’offre élaborés par l’URP, ces acteurs sont contractualisés pour des tâches très spécifiques et pour de courts délais (exécution étude, travaux, etc.).

Réalisations

Les réalisations concrètes de terrain reposent sur les aménagements hydro-agricoles des bas-fonds. Sur l’ensemble du Programme, il est prévu d’aménager 80 sites dans les 8 communes du Mono-Couffo et 40 dans les 4 communes de l’Atacora-Donga. Ces aménagements permettent de réaliser ou d’améliorer la riziculture en saison des pluies, et de favoriser le maraîchage de contre-saison (tomate, piment, oignon, etc.).

Les différentes étapes du processus d’aménagement

Les étapes d’aménagement sur un site se déroulent sur trois années :

1. La première année  : études diagnostiques, encadrement et structuration du groupement (formations sur les techniques culturales, les aménagements et la mise en place des champs d’essais des variétés du riz et cultures maraichères).

2. La deuxième année  : élaboration du schéma d’aménagement, réalisation des travaux et formation des comités de gestion.

3. La troisième année  : continuité du processus d’encadrement des groupements pour la valorisation et la gestion du site aménagé.

Sélection des sites d’intervention

Une étude sur les différents bas-fonds est réalisée par les ONG IS. Environ 5 sites potentiels sont ainsi pré-identifiés par commune. Une grille de critères est élaborée afin de les comparer. Le choix final des sites s’effectue dans le cadre de Comités de Pilotages Régionaux – les communes, les services déconcentrés du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) [Centre Régional pour la Promotion de l’Agriculture, Cellule Bas-Fonds] et les représentants des Organisations des Producteurs.

Critères organisationnels 1) La manifestation d’un intérêt réel des populations
2) L’exploitation du site
Critères techniques 3) Les possibilités d’aménagements reproductibles
4) La superficie disponible
5) L’inexistence de problèmes fonciers
Critères EMPOWERMENT 6) La durée de la période de soudure
7) L’enclavement des villages (accès difficile)
8) L’absence de partenaire d’appui dans la mise en valeur des bas fonds
9) La place des produits agricoles issus du bas fond dans la lutte contre l’insécurité alimentaire

Les travaux d’aménagement hydro-agricole

Un Schéma d’Aménagement est réalisé par un Bureau d’Etude et de Travaux (BET), retenu après Appel d’Offre par l’URP. Ce BET réalise les études préliminaires : études topographiques, hydrauliques, géophysiques et hydrogéologiques, ainsi qu’un avant projet détaillé. Avec vérification technique par l’URP, les filières, PROTOS et l’appui de la Cellule Bas Fonds.

Les travaux sont alors confiés à une entreprise spécialisée, retenue après mise en concurrence. Le suivi de chantier est assuré par le Bureau d’Etudes et par l’URP.

Pour le Mono-Couffo, les études préalables ont commencé dès 2007 – et tous les sites encadrés en ont bénéficié (environ 40 sites). Les aménagements touchent 24 sites – pour 263ha. Une dizaine de sites supplémentaires sont en cours de finalisation en mi-2010 – sur environ 70ha.

Dans l’Atacora-Donga, la première phase de travaux a commencé en 2008/09 sur 7 sites – pour 94 ha. 8 sites voient les travaux d’aménagement en cours de finition en mi-2010 – sur 100ha.

Appui à la transformation et la commercialisation

Même si ces activités dépassent les objectifs que s’est fixés PROTOS, le Programme AHA se doit d’y intéressé. La stratégie repose sur une recherche de synergie avec d’autres partenaires (AFDI, CIDR-ETD, CTB (FAFA et PAFIRIZ), GTZ-PRoCGRN, …).

Appui à la riziculture dans le Mono-Couffo, avec l’acquisition par le CRR de 7 batteuses et 7 vanneuses – avec 50% de subvention et 50% de crédit auprès de l’URP. Une rizerie (magasin de stockage, aire de séchage, aire de décorticage) a été construite dans le Mono-Couffo ; elle est gérée par le CRR. Une décortiqueuse plus performante est en cours d’acquisition en 2010 – afin de garantir un riz d’une meilleure qualité.

Pour le maraîchage, un appui, par un système de subvention/crédit auprès de l’URP, a été donné au CRM pour l’achat de motopompes (10), pulvérisateurs (32). Dans l’Atacora-Donga, une rizerie a été mise en place en 2009 à DJOUGOU ; ce bâtiment sera équipé d’une décortiqueuse en 2010.

En outre, une seconde rizerie sera installée en 2010-11 à MATERI – qui est la zone produisant le plus dans l’Atacora-Donga.

A un niveau Macro – mise en œuvre de la Glocalisation

En parallèle aux activités de structuration des groupements et d’aménagement de Bas-fonds, le Programme AHA a permis la création d’un SIG sur le potentiel de bas-fonds dans l’Atacora-Donga et le Mono-Couffo : plus de 850 bas-fonds sont répertoriés, totalisant plus de 35 000 ha. Ce travail a été réalisé de concert avec la Cellule Bas-fonds du MAEP.

Un Guide Méthodologique a été rédigé à partir de la capitalisation de près de 3 ans de mise en œuvre.

Sur cet Atlas Cartographique, se basera une réflexion stratégique sur le développement spatial des filières Riz et Maraîchage dans les deux zones d’intervention. Cette analyse sera menée par les OP Filières, en étroite concertation avec les Mairies afin d’inclure les conclusions de ce travail dans les Plans de Développement Communaux.

Une meilleure prise en compte de l’Environnement a été recherchée en effectuant des études d’impacts. Un document type a été ainsi formalisé – il entre maintenant dans la phase de validation par les autorités compétentes.

Le Programme AHA de PROTOS constitue une des plus fortes références en la matière au Bénin. En 2010, avec la mise en place de l’Outil Facilité Alimentaire par l’Union Européenne, cette expérience constitue un bon appui pour les différents partenaires. A travers cet outil, PROTOS s’inscrit dans une recherche de concertation active et profitable pour les filières appuyées.

Perspectives

Le programme AHA, qui s’appuie sur la Maîtrise d’Ouvrage aux OP, va évoluer pour une meilleure intégration de la Mairie. PROTOS, appuyant fortement ces Communes pour l’Alimentation en Eau Potable et en Hygiène-Assainissement, commence donc à initier des projets communs pour une amélioration holistique du niveau de vie des populations.

JPEG - 50.7 ko
aménagement

Publié le jeudi 19 août 2010.