Accueil du site > Acteurs et actions > Réalisations > OMC : les négociations commerciales internationales restent dans (...)

OMC : les négociations commerciales internationales restent dans l’impasse

Les 1er et 2 mai, les pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) se sont réunis à Genève dans le cadre du Conseil général de l’institution, l’instance la plus importante de l’organisation après la Conférence ministérielle. Dans leur ensemble les négociations commerciales internationales ont peu progressé depuis la Conférence ministérielle qui s’est tenue en décembre 2011 à Genève.

Les divergences concernant l’agriculture et l’accès aux marchés industriels des pays en développement, qui focalisent les débats depuis plus de 10 ans, demeurent insurmontables faute d’engagement politique suffisant. Pascal Lamy, le directeur général de l’OMC, a cependant indiqué que les négociateurs ont la volonté de « donner un nouvel élan aux négociations de Doha en vue d’obtenir des résultats dans des domaines où une solution rapide est possible tout en intensifiant les efforts pour trouver des moyens de surmonter les obstacles les plus délicats et fondamentaux dans les domaines particulièrement difficiles ». Des progrès pourraient ainsi être réalisés en matière de facilitation des échanges, qui concerne notamment la réduction des procédures administratives pour l’entrée de marchandises dans un pays et l’accès des entreprises à la réglementation commerciale des pays partenaires.

Au sujet de l’agriculture, les négociateurs ont tenu une réunion informelle à la fin du mois de mars qui a confirmé que les principaux points d’achoppement, qui concernent en particulier l’accès aux marchés, devaient trouver une issue au niveau politique.

Publié le lundi 7 mai 2012.