Accueil du site > Bibliothèque > Fiches techniques > Fiche technique : Qualité à la culture du Riz

Fiche technique : Qualité à la culture du Riz

Le Riz (Oryza sp.) est une plante annuelle cultivée surtout pour ses grains qui entrent dans l’alimentation. Sa culture procure des revenus aux producteurs d’ou l’importance de conseiller ces derniers sur les bonnes pratiques agricoles (BPA) pour une production de qualité. Les différentes étapes à prendre en compte sur la chaîne de production sont :

JPEG - 31.9 ko

Pré végétation

L’utilisation des semences certifiées est une condition sine qua non pour une production de qualité. Le non respect de cette condition entraîne des attaques de la récolte, d’où faible rendement, grains petit non hormogènes, taux plus élevé de principes nuisibles. Choisir un sol qui répond aux exigences de la variété. Eviter les sols acides.

Végétation

Le respect des dates de semis, des densités, contribue à l’obtention du riz de qualité à travers sa maturité et l’accumulation des principes utiles.

JPEG - 18.7 ko

Maintenir le champ propre par des sarclages afin d’éviter la concurrence des mauvaises herbes avec la plante. Fumer à bonne date et à dose indiquée pour faciliter le tallage et la formation des grains. Procéder aux traitements phytosanitaires en cas d’attaques. Procéder à la chasse aux oiseaux pour éviter de sucer de lait des panicules.

Récolte

  • Récolter à maturité lorsque les 2/3 ou ¾ supérieurs de la panicule portent des grains secs et durs
  • Couper les panicules avec soin en évitant l’introduction des graines d’adventices.

Séchage

Après la récolte, procéder au séchage pour diminuer le taux d’humidité du riz (12%) ce qui facilite sa conservation et son décorticage. Un mauvais séchage expose le riz aux attaques des ravageurs.

Battage

Faire le battage sur des aires propres et sèches ou sur des bâches. Le battage doit se faire avec soin pour ne pas endommager ou briser les graines.

Vannage

Vanner pour éliminer les grosses impuretés (paille, insectes et débris végétaux), les petites impuretés (paddy,avorté,grains adventices,les grains immatures ).

Conservation et stockage du riz paddy

Conserver le riz paddy au sofagrain dans des sacs et les stocker sur les palettes isolées des murs en observant des allées de passage dans un magasin bien aéré.

Décorticage

Procéder au réglage de la décortiqueuse pour ne pas briser les grains, le riz entier se vend mieux que celui brisé.

Photo

Calibrage

Séparer les grains entiers des brisés. Ceci permet une bonne présentation commerciale du produit.

Conditionnement

Conditionner le riz décortiqué (riz blanc) dans des emballages de 5 ;25 ou 50 kg avec un marquage mentionnant l’origine, le poids net, la tare, le taux de brisure et taux de riz entier.

Conclusion

Si toutes les conditions de bonnes pratiques agricoles pour une production de qualité du riz sont bien suivies, le producteur est satisfait sur le plan économique et moral. Par conséquent le CAQC à l’obligation, d’intervenir à toutes les étapes de la production. La finalité c’est de succiter le Changement de comportement du producteur dans le sens de la promotion de la qualité

Portfolio

Publié le samedi 29 mai 2010.